Borisandina

Abonnez vous
à la Newsletter

...Aussi Argentine / Chili

Borispatagonia
Informations générales :
Activités et thèmes
Régions du Pérou:
Régions de la Bolivie:

excursion excursion excursion

Lac Titicaca (Bolivie / Pérou)

Si pour beaucoup, la simple évocation de son nom fait sourire, pour d’autres, il témoigne de la grandeur d’un lieu et meuble l’inconscient de légendes ancestrales. C’est un fait, le lac Titicaca n’a de cesse de captiver. On le qualifie aisément de plus haut lac navigable au monde, mais ce serait renier bien d’autres mers intérieures de tailles ou de profondeurs moindres. En témoigne le non loin et timide lac Junín qui, lui, repose à 4 100 mètres…

Le lac Titicaca a tout de la grande Bleue. Il ne lui manque qu’une enivrante odeur saline. Le soleil est ardent, mais le temps rude et la fraîcheur se fait ressentir. La température oscille entre –7°C et 20°C. Le lac tempère ainsi le climat de la région. Sans sa présence, à une telle altitude, les hommes n’auraient pu se sédentariser.
Sur les bords du lac Titicaca, à 3860 m d’altitude, se trouve côté Péruvien, Puno, une ville qui captive et ensorcèle par son magnétisme étrange qui paraît jaillir des montagnes, du lac aux allures de mer et de sa population, descendantes des Aymaras, peuple vigoureux qui domina les hauteurs des Andes.
Côté Bolivien, c’est Copacabana, à ne pas confondre avec une célèbre plage de Rio…

Devant l’expansion de l’Empire Inca, la zone du lac Titicaca était dominée par les hommes de la culture Tiahuanaco, la plus importante représentation du développement Aymara, selon ce que démontrent les ruines archéologiques trouvées dans la région.
La légende raconte que des eaux du Titicaca émergea Manco Capac, le premier Inca, pour fonder son empire comme le Roi Soleil le lui avait ordonné.
Le lac Titicaca est le berceau légendaire des Fils du Soleil.

Le lac tient son nom du rocher Titi Khar’ka (ce qui signifie en aymara «Roc du puma»), qui se situe sur l’Ile du soleil. Autre hypothèse est le nom de Titijaya qui signifie « puma de pierre » en référence aux pumas noyés et transformés en statues de pierre selon une légende aymara.
Dans les zones où sa profondeur dépasse les 25 mètres ses eaux sont de couleur bleue et dans les moins profondes il a la couleur verte diaphane que lui donnent les plantes aquatiques.
L’ « Isla del Sol », côté Bolivien, est le véritable centre de la mythologie inca.

Les îles les plus peuplées sont l’isla del Sol avec 5 000 habitants, Amantani avec plus de 4 000 habitants et Taquile avec environ 3 500 habitants, ces deux dernières se trouvant du côté péruvien.
Chacune d’elle, mérite une visite et de plusieurs jours si vous pouvez…
Les populations riveraines sont des Quechuas et des Aymaras.

Une légende locale autochtone prétend que les premiers habitants de la région avaient six doigts et s’appelaient les Uros. De nos jours, on appelle Uros ceux qui vivent sur des îles flottantes. Celles-ci sont fabriquées à partir de roseaux flottants et sont devenues une étape touristique presque « obligatoire », ce qui permet aux habitants de vivre en partie de ce tourisme.
En réalité, la dernière véritable Indienne Uros est décédée en 1959 et les occupants des îles sont depuis des Aymaras qui s’accrochent depuis longtemps aux terres bordant le Titicaca. Les Aymaras y font pousser la quinua, plante cultivée par ses graines riches en protéines et y élèvent des lamas.
Ils traversent le lac à bord de leurs barques en totora (jonc tressé).