La réserve nationale Pacaya Samiria est l’un des poumons de notre planète. C’est un endroit unique au Pérou où se trouve la VRAIE forêt amazonienne. Je vous emmène découvrir la plus grande réserve naturelle Péruvienne, qui est la 4ème région protégée de toute l’Amérique du Sud. A ne pas manquer !

Tapir de la réserve national Pacaya-Samiria au Pérou

Pour se rendre à la réserve national Pacaya Samiria, il faut déjà rejoindre Iquitos, la plus grande agglomération au monde non accessible par la route, mais uniquement par avion ou bateau. Puis rejoindre la réserve par bateau. Toute une aventure…

La réserve nationale Pacaya Samiria, une véritable « Arche de Noé »

Pour visiter la réserve national Pacaya Samiria, il vous faudra avoir un guide local d’un des villages situés dans cette réserve. En effet, de nombreuses communautés vivaient dans cette réserve avant qu’elle soit reconnue comme telle. Le gouvernement péruvien oblige donc les prestataires de services à vous proposer des journées d’immersion au Pacaya Simeria avec un guide local pour aussi les aider financièrement. Ce qui permet d’être en contact avec des guides connaissant tous les secrets de la jungle, de sa faune et flore.

Durant les repas, vous aurez sûrement droit aux nombreuses histoires et légendes de l’Amazonie. Aussi, pour attirer les animaux, les guides locaux imitent à merveille les hurlements des singes hurleurs, jaguars, caïmans et bien d’autres animaux… rien de tel pour se mettre dans l’ambiance, surtout durant les sorties nocturnes !

Enfin, si certains animaux sont très difficiles à observer (voire impossible), pour cause de chasse intensive, certains au contraire se laissent observer sans problème. (Exemple : les dauphins d’eau douce). Malheureusement, ici plus qu’ailleurs, les croyances protègent souvent bien plus les animaux que ne le font les lois…

La réserve nationale Pacaya Samiria est la zone naturelle protégée la plus grande du Pérou, d’environ 2 080 000 hectares. Elle est située à 300 kilomètres d’Iquitos, accessible uniquement par voie fluviale.

L’abondance de la forêt vierge tropicale dote la zone d’une énorme biodiversité, similaire à celle du Parc national de Manú. La réserve nationale de Pacaya Samiria possède beaucoup de lacs et de lagunes, ainsi que des zones étendues de marais. Pratiquement inexplorée et inhabitée, elle possède un grand potentiel pour les études de recherche et l’observation de la vie sauvage, plus particulièrement de certaines espèces en danger d’extinction dans d’autres zones.

Cette zone compte plus de 85 lacs et possède une exubérante végétation avec une grande variété d’espèces botaniques, comme l’arbre « Lupuna ». Elle héberge également 130 espèces de mammifères tels que le jaguar, le chat sauvage, la loutre géante et le ronsoco (capybara : le rongeur le plus grand au monde), ainsi que plusieurs espèces de singes en danger d’extinction, parmi lesquels on peut citer le beau noir, le singe au buste jaune et le singe laineux, qui partagent ce lieu magique avec le tapir et 350 espèces d’oiseaux comme les toucans, les guacamayos (aras bleus, jaunes et rouges).

La ressource la plus importante de la réserve nationale Pacaya Samiria, est sa faune aquatique, avec 250 espèces de poissons, tels que le Paiche ou Pirarucu, le poisson d’eau douce le plus grand du monde, qui pèse jusqu’à 125 kilos et mesure jusqu’à environ 3 mètres ; en plus de deux espèces de tortues et des dauphins roses et gris.

Vous l’aurez compris, c’est un endroit pour les amoureux de la nature, à découvrir absolument !

Me consulter pour cette destination

Situation Covid 19