Beaucoup ne viennent en Bolivie, au Pérou et en Équateur que pour pêcher. En effet, multitudes de lacs, de fleuves et de rivières, aux eaux plus ou moins limpides font le grand bonheur des adeptes de la pêche.

Pêche à la ligne, pêche embarquée, pêche sportive, pêche à la mouche ; les différentes formules ne manquent pas. Et pour un budget un peu plus conséquent, vous aurez le privilège de pêcher en Amazonie, où les fleuves et les rivières abondent, des sites éloignés et parfois difficile d’accès. Voici quelques exemples de sorties de pêche que je vous propose, sachant que bien d’autres sont possibles et dans d’autres régions que celles présentées ci-dessous.

Les côtes du Pacifique au Pérou

Les côtes du Pacifique au Pérou pour la pêche

Pêche légendaire

L’écrivain Ernest Hemingway a été un visiteur assidu du littoral péruvien dont ses grands poissons ont été la source d’inspiration de son fameux roman « Le vieil homme et la mer ». Ce n’est pas par hasard que la pêche au Pérou a été considérée comme une des activités de plus grande importance, par la variété des espèces et par la richesse que présente la mer péruvienne.

Tout le long des côtes du Pacifique, les fanatiques de la pêche pourront lancer leur ligne depuis un rocher accidenté ou depuis la plage, ou encore d’un bateau. Lenguados, mierlines, corvinas, chitas, róbalos, pámpanos, ne sont que quelques exemples des précieuses espèces que l’on peut pêcher dans les eaux du Pacifique.

Les côtes du Pacifique au Pérou pour la pêche
Pêche de Chita au Pérou
Pêche à la ligne dans les eaux du Pacifique au Pérou

En Amazonie du Sud Pérou

Poisson chat pêché dans la réserve Tambopata au Pérou

Pêche de poissons carnassiers

Le Pérou offre l’occasion de découvrir de nouveaux horizons, mais aussi d’affronter des poissons inconnus ou de vivre une aventure insolite. Partir en Amazonie péruvienne, c’est surtout la promesse de pêches fastueuses, l’espoir un peu fou de vivre sa passion ailleurs et autrement, de pratiquer une pêche hors du commun de poissons « trophées » dans un pays fabuleux et un environnement exceptionnel qu’est la Réserve Tambopata, que l’on appelle « enfer vert », mais qui en réalité, Puerto Maldonado, serait d’avantage le paradis des pêcheurs.

Poisson chat pêché dans la réserve Tambopata au Pérou
Lodge pour la pêche dans la réserve Tambopata au Pérou
Partie de pêche à Tambopata

Le plus gros poisson d’eau douce au monde

Pêche de l'Arapaïma en Amazonie, Bolivie, Pérou et Équateur

Parties de pêche musclée

Le Paiche, Arapaïma ou encore le Pirarucu, est la prise espérée des pêcheurs d’Amazonie. C’est le plus grand de tous les poissons osseux d’eau douce, en effet il peut peser 250 kg pour 5 m de long ! Sa bouche, énorme, garnie de petites dents pointues, s’ouvre très largement et crée un tourbillon à la surface de l’eau quand l’Arapaima monte « gober » une proie. l’Arapaima se défend très bien lorsqu’il est pêché à la canne mais il survit mal à une remise à l’eau.

Ces parties de pêche se pratiquent en Amazonie, en Bolivie, au Pérou et en Équateur.

Pêche de l'Arapaïma en Amazonie, Bolivie, Pérou et Équateur
Le Paiche en Bolivie, au Pérou et en Équateur
Le Pirarucu d'Amazonie

Le Pacifique

Pêche embarquée au Pérou et en Équateur

La pêche en embarcation

La pêche embarquée a aussi deux grandes variantes : le pinteo ou pêche avec embarcation à l’arrêt, et le trolling ou pêche avec embarcation en mouvement. Les proies capturées par la pratique du pinteo – dans les zones centrale et Sud de la côte Pacifique – sont en général les mêmes que celles que l’on obtient dans les criques.

Dans la zone Nord on peut pêcher des congres, mérous et toyos (espèce de requin). Le trolling, par contre, se pratique surtout dans la zone Nord avec l’aide d’appâts artificiels ou muestras. Parmi les espèces les plus fréquentes on peut pêcher des thons, cherelas, agujillas, poissons-scie, plumas, pericos et merlans.

Ces parties de pêche se pratiquent sur les côtes du Pacifique au Pérou et en Équateur.

Pêche embarquée au Pérou et en Équateur
Pêche en Équateur d'un Perico
Pêche de Marlin noir au Pérou

Pêche en eau douce

Pêche à Santa Cruz de la Sierra en Bolivie

De lagunes en rivières

La pêche en eau douce présente aussi deux variantes : celle que l’on pratique dans les rivières et les lagunes de la Sierra, généralement au dessus de 2 500 m d’altitude, et celle que l’on pratique dans la forêt amazonienne.

La pêche en montagne se limite à deux variétés de poissons introduites il y a un siècle : la truite et le Pejerrey. On les trouve très fréquemment dans les rivières d’eaux claires et bien oxygénées. Les truites (blanche, rose ou arc-en-ciel) prédominent au-delà des 3 000 m d’altitude.

Ces parties de pêche en eau douce se pratiquent en Bolivie, au Pérou et en Équateur.

Pêche à Santa Cruz de la Sierra en Bolivie
Pêche en eau douce en Bolivie, au Pérou et en Équateur
Pêche truite arc-en-ciel en Équateur

Pêche sportive en Amazonie

Pêche sportive du Tucunaré en Équateur

Belles prises en perspective

La pêche sportive dans la forêt amazonienne est moins développée que celle pratiquée sur la côte du Pacifique. Elle se concentre sur quelques rivières et lacs du Nord de l’Amazonie (Iquitos et ses alentours) où l’on trouve le tucunaré, la gamitana et l’araguana parmi les prises préférées. Ce type de pêche peut aussi être pratiquée dans quelques régions du Sud de l’Amazonie (Madre de Dios) où l’on trouve très fréquemment des zúngaros, chambiras, pacos et doncellas.

Et la région de Baños, en Équateur, se prête parfaitement à cette activité sportive. Enfin dans les vastes zones sauvages de Bolivie, il existe encore des endroits épargnés par l’homme, des lieux d’une beauté inimaginable, des rivières possédant une incroyable biodiversité.

Ces parties de pêche sportive se pratiquent en Bolivie, au Pérou et en Équateur.

Pêche sportive du Tucunaré en Équateur
Pêche sportive du Pirarara au Pérou
Pêche sportive du Doncella au Pérou et en Bolivie

Me consulter pour cette activité

Situation Covid 19