Ahhh… voici un endroit que j’aime beaucoup : le village/forteresse de Ollantaytambo. Il se trouve au bout de la fameuse vallée sacrée, à environ 66 km au Nord-Est de Cuzco et c’est d’ici que partent les trains pour le Machu Picchu, à 44 km.

Charmant village de Ollantaytambo au Pérou

Ollantaytambo est donc le point de départ pour le Machu Picchu, et on peut éviter les heures de pointe dans l’après midi, où les bus chargés de centaines de touristes passent et s’arrêtent… Ici plus qu’ailleurs au Pérou, il faut absolument visiter cet endroit tôt le matin ou en fin d’après midi, quand il n’y a personne. L’idéal, et je vous le recommande, étant de dormir sur place. Deux nuits ne seront pas de trop pour se plonger dans l’ambiance. Se promener dans ces ruelles, sur les places les plus anciennes et conservées intactes, procure la magique sensation de revivre les temps passés.

Ollantaytambo, refuge de l’empereur Manco Cápac

Ollantaytambo est un village typique ; c’est la seule agglomération du Pérou qui ait conservé le plan de la ville Inca. C’est donc un témoignage extraordinaire de leur urbanisme. Au milieu des ruelles, on retrouve les canalisations originelles d’évacuation des eaux, qui semblent bercer tout ce village dans une certaine mélancolie.

Le village d’Ollantaytambo est divisé en blocs rectangulaires suivant un schéma géométrique si bien défini qu’il donne l’impression d’avoir été dessiné par des architectes modernes. Certaines maisons de type colonial ont été construites sur des magnifiques murs Incas finement polis.

Le site d’Ollantaytambo est caractéristique d’une des œuvres hydrauliques les plus importantes en raison de ses canaux d’irrigation dans tout le village, un système de distribution des eaux dans chaque ruelle et chaque place. Mais Ollantaytambo c’est aussi l’ancienne forteresse Inca, vraiment imposante et impressionnante.

Ollantaytambo servit de refuge à l’empereur Inca Manco Cápac qui combattait les Espagnols en 1536. Ces derniers y subirent une de leur dernière défaite. Impression grandiose que de gravir l’escalier très raide qui mène en haut du site, à travers les splendides terrasses Incas. Difficile de ne pas penser aux conquistadors qui tentèrent de faire la même chose, mais sous une pluie de flèches et de pierres, avant de battre en retraite et de revenir plus tard, plus nombreux.

Cette forteresse surveillait le chemin vers Machu Picchu. Ce complexe archéologique était un cartel militaire stratégique, un centre religieux et agricole. Le type archéologique utilisé est fondé sur la qualité de chaque pierre, travaillée individuellement, et fait de Ollantaytambo une des œuvres d’art les plus spectaculaires et surprenantes qu’aient réalisé les ancêtres Incas, notamment par le Temple du Soleil et ses gigantesques monolithes.

Me consulter pour cette destination

Situation Covid 19