Borisandina

Abonnez vous
à la Newsletter

...Aussi Argentine / Chili

Borispatagonia
Informations générales :
Activités et thèmes
Régions du Pérou:
Régions de la Bolivie:

excursion excursion excursion

L’Altiplano

C’est «la» région à visiter car tout ce que vous verrez ici dépassera votre imaginaire. C’est de loin ma région préférée de toute la Bolivie (et même du Pérou): beaucoup de choses à sentir, une nature sans fin, un voyage grandiose au milieu de décors sortis tout droit d’une autre planète, mais qui se mérite…
Haut plateau situé à plus de 3 000 m, entouré de deux chaînes montagneuses : la cordillère Royale à l’est et ses 300 sommets à plus de 5 000 m (Illimani, Illampu, Condoriri, Huyanay Potosi pour les plus connus), la cordillère occidentale et ses volcans tels le Licancabur ou le Sajama.

C’est la région la plus peuplée de Bolivie. Région au climat aride, où les sommets et autres salars côtoient l’infini; il fait sans nul doute parmi les plus beaux paysages au monde.
L’Altiplano se situe entre la Cordillère occidentale et la Cordillère royale. La partie septentrionale, où est concentré l’essentiel de la population et de l’industrie du pays, contient en son extrémité le lac Titicaca, le lac navigable le plus élevé au monde. En revanche, la partie méridionale du plateau est aride.

Des noms révélateurs déjà d’un monde bien différent se situent ici tels que La Paz, capitale étourdissante, et la petite ville de Copabana au bord du lac Titicaca, point de départ pour les îles du soleil et de la lune.
Après le lac Titicaca et la Paz les deux cordillères s’écartent encore et entre les deux s’étend entre 4000 et 5000 mètres le plus vaste désert d’altitude du monde: l’altiplano bolivien. On le surnomme d’ailleurs le Tibet de l’Amérique du sud.
C’est ici que l’on trouve les « Joyaux » de la Bolivie:

Le parc national Sajama, splendide, un monde d’étendues quasi désertiques, au pied des volcans enneigés.
Mais aussi le «Ténéré Blanc» et ses 12 000 km², le plus grand désert salé du monde, le salar d’Uyuni. C’est l’un des résidus, tout comme le lac Titicaca, de cette immense mer intérieure qui s’étendait entre les deux cordillères, et qui s’est évaporé. A la place maintenant un désert de sel et des milliards de cristaux de sel.
C’est également la porte d’entrée du Sud Lipez, cette haute et vaste terre désertique est l’une des étendues sauvages les plus rudes de la planète, véritable paradis des photographes.

Dans ce foyer d’activité volcanique et géothermique, les terres regorgent de minéraux qui confèrent aux paysages et aux lacs toute une gamme de couleurs surnaturelles.
Les habitants de cette région sont les Aymaras qui côtoient avec les flamants roses et les petites vigognes.
Ici il faudra compter avec un ciel pur, un soleil aveuglant aux rayons ultra violets qui brulent la peau, une atmosphère raréfiée où le moindre mouvement demande plus d’efforts, des espaces où la vue porte à l’infini où pointent des cônes enneigés, où l’eau bout à 70°; mais surtout avec les services de bons guides/chauffeurs Boliviens qui sont les seuls à détenir les itinéraires des cartes routières; dessinées dans leur cerveau…