La Paz, capitale la plus haute du monde qui sera votre première vision de la Bolivie, en arrivant par avion. Vous serez alors tout de suite mis dans le bain et quel dépaysement ! Bienvenue en Bolivie, bienvenue sur l'Altiplano !

La Paz, Tiahuanaco dans l'Altiplano bolivien

L’Altiplano se situe entre la Cordillère Occidentale et la Cordillère Royale. La partie septentrionale, où est concentré l’essentiel de la population et de l’industrie du pays, contient en son extrémité le lac Titicaca, le lac navigable le plus élevé au monde. En revanche, la partie méridionale du plateau est aride.

La Paz, haut plateau situé à plus de 3 500 mètres d’altitude, entouré de deux chaînes montagneuses : la cordillère Royale à l’Est et ses 300 sommets à plus de 5 000 m (Illimani, Illampu, Condoriri, Huyanay Potosi pour les plus connus), la cordillère occidentale et ses volcans tels le Licancabur ou le Sajama à l’Ouest.

Les plus anciennes civilisations de la Bolivie se trouvent sur l’Altiplano

C’est ici qu’une civilisation importante s’installa : les Tiahuanaco. Encore aujourd’hui, plusieurs dizaines de milliers d’Indiens Aymaras se réunissent à Tiwanaku le 21 juin pour célébrer le rite du solstice. La prégnance spirituelle, la richesse du passé et le charme du mystère de cette cité millénaire ne vous laisseront pas indifférent.

Des noms révélateurs déjà d’un monde bien différent, se situent ici tels que La Paz, capitale étourdissante, et la petite ville de Copabana au bord du lac Titicaca, point de départ pour les îles du Soleil et de la Lune. Après le lac Titicaca et la Paz, les deux cordillères s’écartent encore et entre les deux, s’étend entre 4 000 et 5 000 mètres, le plus vaste désert d’altitude du monde : l’Altiplano bolivien. On le surnomme d’ailleurs le Tibet de l’Amérique du sud.

À noter que la tradition andine associe toujours les portes du soleil avec d’autres portes connues sous le nom de « portes de la lune ». Si celle de Tiahuanaco existe toujours (bien que moins connue que l’autre), celle du lac Titicaca semble absente (mais peut être dit-elle au fond du lac…).

Vous l’aurez compris, la région est remplie de surprises cachées. L’une d’elle est le parc national Sajama, en direction du Sud-Ouest, un monde d’étendues quasi désertiques, au pied des volcans enneigés… Grandiose ! Peu parcouru, hors sentier battu, le tout à 4 300 mètres d’altitude, un haut plateau où la nature est omniprésente. Ici pas de 4×4, le calme absolu, les seuls visiteurs sont les troupeaux de vigognes et de lamas.

Les volcans Sajama, Parinacota et Pomerate veillent sur l’horizon… Deux minuscules villages, Sajama et Tomarapi, pourront vous offrir le gite et le couvert dans des conditions couleurs locales… Notons que ce parc national fut le premier de la Bolivie, créé en 1939. La frontière avec le Chili et le parc Lauca est toute proche. Côté chilien, d’autres merveilles vous attendent, mais je vous propose de rester en Bolivie.

Plus au Sud encore, se trouve l’un des joyau de l’Amérique du sud…

Me consulter pour un voyage

Situation Covid 19